Search form

Statuts

STATUTS DES CAHIERS DU CIÉRA

Historique et mission des Cahiers du CIÉRA

Fondés au printemps 2008, les Cahiers du CIÉRA sont une initiative d’étudiants- chercheurs affiliés au Centre interuniversitaire d’études et de recherches autochtones (CIÉRA) qui regroupe des chercheurs du Québec (Université Laval, Université de Montréal, Université du Québec à Montréal et Université du Québec en Outaouais) du Canada et d’ailleurs. Par l’entremise de cette publication bisannuelle, le centre propose à la communauté universitaire et non universitaire de prendre connaissance des débats tenus lors de son colloque annuel, de questions autochtones contemporaines et de créations, idées et initiatives issues des peuples autochtones. Ainsi, Les Cahiers du CIÉRA ont la volonté claire de mettre de l’avant les voix autochtones et étudiantes. Depuis leur naissance, ces Cahiers ont abordé une multitude de thèmes. À cela se sont ajoutées des entrevues avec des figures-clés notamment de la vie sociopolitique et artistique autochtone. L’ensemble des numéros de la revue est en ligne sur le site du CIÉRA.

Depuis leur création, l’édition des Cahiers du CIÉRA est majoritairement assurée par des étudiants-chercheurs du Centre. Les Cahiers ont d’ailleurs pour mission d’offrir une première expérience d’édition et de publication aux nouveaux chercheurs. À partir du numéro 14, les articles scientifiques soumis aux Cahiers du CIÉRA seront administrés par un comité de rédaction et évalués selon un processus de relecture par les pairs. Cela dans le but d’assurer une plus grande rigueur scientifique qui facilitera l’indexation de la revue dans les bases de données académiques. Son contenu sera rendu disponible en libre accès via le site web des Cahiers du CIÉRA qui sera mis à jour régulièrement afin de favoriser la pleine diffusion des publications sur l’Internet.

À la fin de chaque colloque annuel, les personnes ayant contribué seront invitées à reformuler leur présentation sous la forme d’un article. Les contributions venant de l’externe seront également acceptées, pourvu qu’elles portent sur des problématiques contemporaines auxquelles font face les communautés autochtones ou les groupes minoritaires. Les Cahiers du CIÉRA portent principalement sur les axes de recherche suivants : culture et histoire; conditions de vie et environnement; statut juridique et revendications politiques; éducation et langue; santé et guérison.

 

Format de la revue

Les rubriques proposées des Cahiers du CIÉRA sont les suivantes (celles en italique sont flexibles) :

  • Page couverture : œuvre d’art visuel récente produite par un artiste autochtone, dans la mesure du possible
  • Éditorial ou mot du directeur : réflexion sur l’actualité relative à des enjeux autochtones
  • Prologue
  • Introduction
  • Articles thématiques : articles (incluant notes de recherche) rattachés au thème
  • Horizons
    • Cette section inclut de courts articles, de la poésie, des récits, des œuvres d’art, des entrevues et toute autre proposition rattachée au thème exploré, mais qui ne cadre pas dans la section « Articles thématiques. »
  • Hors thème : articles et notes de recherches ainsi que des débats ou des discussions n’étant pas reliés au dossier thématique.
  • Comptes-rendus de livres : recensions de livres à découvrir, en privilégiant ceux de chercheurs affiliés au Centre interuniversitaire d’études et de recherches autochtones.
  • Babillard : parutions récentes et évènements à venir.
  • Publicités des autres revues intercalées dans les Cahiers (nous avons un accord d’échange de publicités avec Recherches Amérindiennes au Québec et Anthropologie et Sociétés), etc.

Le comité de rédaction a la tâche d’organiser des activités autour des thèmes des numéros récents de la revue, par exemple : un lancement de la revue ou de livres, des conférences, etc. Ces activités doivent être bien synchronisées avec celles préexistantes du CIÉRA, dont les midis du CIÉRA.

 

Statuts de la revue

1.         La revue Les Cahiers du CIÉRA est administrée par le Centre interuniversitaire d’études et de recherches autochtones (CIÉRA).

2.         Les Cahiers du CIÉRA est une revue étudiante qui se consacre à l’étude des questions autochtones contemporaines dans la perspective très large des sciences humaines et sociales (anthropologie, politique, géographie, littérature, droit, archéologie, linguistique, histoire, etc.). Les angles thématiques proposés par des étudiant.es, des chercheur.es et des organisations autochtones y sont privilégiés afin de refléter leurs préoccupations et perspectives. La revue a une mission de formation de la relève à l’édition dans les revues scientifiques.

3.         La revue Les Cahiers du CIÉRA publie, dans la mesure des moyens disponibles, deux numéros par année en accès numérique libre.

4.         Le comité de rédaction (CR) des Cahiers du CIÉRA propose le nom du directeur ou de la directrice de la revue sur recommandation de la personne en poste, et achemine la proposition au bureau de coordination du CIÉRA qui nomme la personne à la direction des Cahiers du CIERA. Une codirection est également possible.

5.         La direction de la revue doit provenir d’une des universités affiliées au CIÉRA et être membre du CIÉRA.

•         La direction rédige un rapport annuel, un rapport de fin de mandat et dépose les états financiers, l’ensemble étant soumis au bureau de coordination du CIÉRA pour commentaires et approbations. La direction signe également tous les documents officiels.

•         La durée du mandat est de trois ans, renouvelable une fois. Le directeur/la directrice en poste assure une transition de trois mois lors de son départ qui doit être annoncée au bureau de coordination du CIÉRA quatre mois à l’avance.

•         La direction veille à ce que la revue respecte ses mandats.

•         La direction préside les réunions du comité de rédaction.

•         La direction engage le personnel nécessaire au fonctionnement de la revue, notamment le/la coordinatrice, les coéditrices et coéditeurs.

•         En l’absence de consensus lors de la prise d’une décision au sein du CR, la direction tranche et prend la décision finale.

•         La direction, en concertation avec la coordination, s'assure de la qualité de l’ensemble de chacun des numéros et relis l'introduction, la conclusion ainsi que les articles non soumis à l'évaluation externe.

•         La direction, en concertation avec la coordination, a le pouvoir d’intervenir auprès d’un.e membre du comité de rédaction demeuré inactif/ inactive, c’est-à-dire sans engager de communication ni fournir aucune justification, pour une période de 3 mois ou plus. Suite à cette période de silence, la direction envoie un premier courriel visant à obtenir une réponse de la part d’un.e membre. En l’absence de réponse la première fois, cette opération est répétée mensuellement à deux reprises. Ensuite, la direction, en concertation avec la coordination, prendra la décision d’exclure ou non la/le membre et ce, en fonction des justifications données dans le cadre de l’intervention et de l’entente conclue.

6.         Les membres du comité de rédaction sont nommés par la direction de la revue. Le bureau de coordination du CIERA est informé de ces nomminations.

•         Le comité de rédaction comporte un minimum de cinq personnes. Le comité se compose d’étudiant.es associé.es au CIÉRA et/ou de partenaires autochtones. Autant que possible, la distribution des postes est représentative des institutions membres du Centre.

•         Le comité de rédaction se réunit deux à trois fois par an pour décider des politiques et des orientations de la revue, proposer et valider les thèmes des prochains numéros ainsi que la composition des comités d’édition.

•         Le comité de rédaction se garde le droit d’accepter ou de refuser les thématiques de numéro proposées.

•         Advenant qu’aucune proposition thématique ne soit émise par un comité d’édition au minimum un an avant la parution du numéro, le comité de rédaction propose une thématique et sélectionne un comité d’édition.

•         Le comité de rédaction est impliqué dans la réalisation des numéros. Il se charge notamment de la première étape de l’évaluation, c’est-à-dire l’évaluation interne, qui consiste à approuver ou à refuser les manuscrits soumis, en fournissant des justifications. Ce processus se déroule en étroite collaboration avec chaque comité d’édition et dans le respect du Guide d’édition des Cahiers du CIERA.

•         Les membres du comité de rédaction sollicitent ensuite, en collaboration avec chaque comité d’édition en activité et la coordination, des évaluations externes. Cette deuxième étape est applicable seulement pour les manuscrits d’articles scientifiques.

•         Les membres du CR sont appelés à appuyer le travail de chaque comité d’édition dans la recherche et la production de textes et de manuscrits d’articles scientifiques, dans la mise en page du numéro, la révision linguistique, la traduction si nécessaire et l’élaboration de la  page couverture.

•         Les membres du CR se positionnent par un vote à la majorité, en cas de proposition de republication au sein d’un numéro des Cahiers du CIERA d’un article scientifique déjà publié dans une autre revue ou en cas de publication d’une version traduite d’un article.

7.         Le comité d’édition est composé d'un.e à trois étudiant.es affilié.es au CIÉRA et répondant aux recommandations du comité de rédaction. La participation de partenaires autochtones est fortement valorisée.

•         Chaque comité d’édition est associé à un numéro thématique et se dissout après sa publication.

•         Le comité d'édition a la responsabilité de déposer à la coordination des Cahiers du CIERA une proposition de numéro avec un échéancier de publication réaliste et le nom des membres qui le compose. Cette proposition sera soumise au comité de rédaction, par la coordination, pour validation.

•         Le comité d'édition peut faire un appel à texte.

•         Le comité d'édition a la responsabilité de faire une première lecture de chaque manuscrit reçu et d'envoyer ses commentaires aux auteur.es. À ses commentaires, le comité doit intégrer ceux du membre du CR en charge d’approuver ou de refuser un manuscrit. Le comité présente donc à chaque auteur.e des commentaires consolidés et compilés au sein d’un même document.

•         Le comité d'édition s'assure du bon déroulement, du respect de l'échéancier et du suivi des manuscrits entre les auteur.es et la coordination.

•         Le comité d'édition est le principal responsable de la mise en page du numéro et de sa page couverture.

•         Dans l'exécution de ses responsabilités, le comité d'édition peut se référer au comité de rédaction pour obtenir du soutien pour différentes tâches, notamment la révision linguistique des numéros, la conformité de la mise en page,  l’élaboration de la page couverture et s’il y a lieu, la traduction.

•         Le comité d'édition est responsable de la mise en ligne des articles sur Érudit et le fait à la lumière de la marche à suivre jointe au Guide d’édition des Cahiers du CIERA.

•         Chaque comité d’édition participe au transfert de connaissances acquises en matière d’édition aux prochains comités d’édition.

8.         La coordination est mandatée par le CR et la direction des Cahiers du CIÉRA afin d’assurer le suivi des numéros en préparation auprès des divers comités d’édition.

• La coordination reçoit les propositions de numéros et les soumet à la direction et au CR des Cahiers du CIÉRA.  

• Elle soutient les comités d’édition et leur transmet le Guide d’édition des Cahiers du CIERA.

  • Elle fait valider les textes et manuscrits reçus par des membres du CR.
  • Avec le comité d’édition et chaque membre du CR qui a la responsable d’un manuscrit d’article scientifique, elle identifie les évaluatrices et évaluateurs externes, leur transmet les manuscrits et les formulaires d’évaluation. Elle fait le suivi des évaluations externes.
  • La coordination transmet les évaluations externes au comité d’édition qui les achemine aux auteur.es.
  • Avec la direction, elle fait une relecture finale des numéros pour en assurer la qualité et, à la lumière du Guide d’édition, elle vérifie le respect des normes d’édition.

9.         Republication dans un numéro des Cahiers du CIERA d’un article scientifique déjà paru dans une autre revue ou reproduction de la version traduite d’un article scientifique déjà paru dans une autre revue :

La revue Les cahiers du CIÉRA ne publie que des articles scientifiques originaux. La reproduction d’articles ou la republication d’un article traduit est une pratique exceptionnelle et doit être validée par un vote à la majorité des membres du CR. Ce choix de republication doit être justifié par le comité d’édition qui l’initie. Les membres du CR se positionnent en fonction des justifications fournies par le comité d’édition responsable du numéro au sein duquel sera publié cet article et ils évaluent le texte à l’interne, à la lumière de la grille d’évaluation des Cahiers. Le CR doit veiller à ce que cette pratique reste exceptionnelle.

10.       Les évaluatrices et évaluateurs externes sont des doctorant.es, des diplômé.es ou des professeur.es appelé.es à évaluer des articles scientifiques en fonction de leurs champs de spécialisation.

11.       La gestion financière de la revue est assurée conformément aux dispositions règlementaires de l’Université Laval, à moins qu’elle soit assurée conformément aux dispositions règlementaires de l’Université à laquelle est rattachée la direction du CIÉRA. Les fonds sont gérés par le CIÉRA.

Adoptés le 19 février 2019 à Montréal (UQAM) par le comité de rédaction des Cahiers du CIÉRA.

 

PROCESSUS D’ÉDITION ET DE DIFFUSION DES CAHIERS DU CIÉRA

Comité d'édition

Le comité d’édition des Cahiers du Ciéra sont constitués d'un à trois chercheurs affiliés au Ciéra ― en privilégiant les étudiants pour qu’ils puissent se former au travail d’édition ― ou bien d’un chercheur et d’un chercheur, artiste ou représentant autochtone d’un organisme travaillant en milieu autochtone. Le montant d'heures totales rémunérées par le CIÉRA pour effectuer ce travail est de 100 heures divisées par le nombre d'éditeurs. Chacun est rémunéré selon les salaires établis par l’Université Laval.

Ceux-ci pourront soumettre une proposition de thématique au comité de rédaction et accepter de coéditer le numéro concerné, sous réserve de l’approbation du comité de rédaction. Toute personne souhaitant coéditer un numéro des Cahiers peut également se proposer et se voir attribuer la responsabilité d’un numéro par le comité de rédaction.

Pour chacun des numéros, le comité d’édition doit être constitué entre un an et demi et deux ans avant sa parution (par exemple, un comité doit être constitué en avril 2015 pour une parution d’octobre 2016). Ce délai comprend, en amont, la soumission d’une proposition de thématique au comité de rédaction et en aval la parution du numéro. Le Comité d’édition se charge d’envoyer un appel de textes notamment dans les réseaux du CIÉRA, selon les délais expliqués dans le Guide d’édition des Cahiers du Ciéra.

 

Processus d’évaluation des textes par un comité de lecture

Suivant l’appel de textes thématiques, les auteur.es sont invité.es par le comité d’édition à soumettre un manuscrit scientifique selon les normes d’édition des Cahiers et dans les délais prévus (voir le Guide d’édition des Cahiers du CIÉRA). À la réception d’un manuscrit, un.e membre du comité d’édition révise davantage la forme que le contenu du texte et la/le second éditeur entérine les corrections préliminaires devant être apportées par l’auteur.e. Les demandes de corrections sont ensuite soumises à l’auteur.e qui apporte les modifications nécessaires et soumet son texte à nouveau au comité d’édition. Les auteur.es seront tenu.es d’aviser le comité d’édition de tout projet de publication concurrent.

Une fois la qualité d’un manuscrit d’article scientifique jugée appropriée, celui-ci sera envoyé en évaluation externe à deux évaluatrices/évaluateurs anonymes sélectionné.es par le comité de rédaction et le comité d’édition du numéro, selon leur expertise du sujet abordé. Les évaluatrices et évaluateurs externes devront s’assurer de la qualité académique du manuscrit et de son contenu. Chacun.e devra ensuite soumettre un court rapport d’évaluation du manuscrit qu’il/elle aura lu pour en justifier la pertinence auprès du comité d’édition, selon le thème du numéro.

Le comité d’édition fera parvenir, s’il y a lieu, les rapports d’évaluation aux auteur.es. Après les modifications apportées, le comité d’édition enverra le manuscrit en révision linguistique et complètera sa mise en page, selon les normes des Cahiers.

 

Diffusion de la revue

En collaboration avec le service informatique de l’Université Laval, le site web des Cahiers du Ciéra sera mis à jour afin d’être plus accessible pour ses contributrices, contributeurs, lectrices et lecteurs. La revue sera accessible sur le site du CIÉRA.

Le site web des Cahiers comprend des sections qui mettront en valeur l’historique, la mission et la composition de son comité de rédaction, mais surtout les numéros publiés et les règles de publication. Sous chaque numéro se dérouleront les différents articles qui seront également accessibles via l’onglet « Chercher ». Les articles seront donc individuellement mieux accessibles à travers le site web et les moteurs de recherche comme Google. Ils rejoindront en outre les plates-formes Twitter et Facebook pour une meilleure diffusion. Les articles sont aussi ajoutés à la page du Ciéra sur la base de données Érudit.

logo contenu