Search form

Publications

Les cahiers du CIÉRA se trouvent dans l'onglet Cahier du CIÉRA.

Commencer votre recherche en entrant des valeurs aux filtres ci-bas.

2017
Emotions, Remembering and Feeling Better: Dealing with the Indian Residential Schools Settlement Agreement in Canada

Auteur(s) Anne-Marie Reynaud

transcript Verlag, Bielefeld 

Dans série EmotionsKulturen / EmotionCultures

Churches and Theology in Canada after Residential Schools: The Difficult Path of Truth, Reparation and Decolonization,
#3 - 2017

Auteur(s) Jean-François Roussel

Dans International Journal of Theology

Detecting the Effects of a Covert aP Layer in Polysynthetic Words in Inuit
2016

Auteur(s) Richard Compton

Dans Dans Proceedings of the 33rd West Coast Conference on Formal Linguistics, sous la dir. de Kyeong-min Kim, Pocholo Umbal, Trevor Block, Queenie Chan, Tanie Cheng, Kelli Finney, Mara Katz, Sophie Nickel-Thompson et Lisa Shorten, pages 109-118. Cascadilla Proceedings Project, Somerville, MA. (http://www.lingref.com/cpp/wccfl/33/index.html)

2016
De l'apprentissage en famille a la scolarisation républicaine. Deux cas d'étude en Guyane et en Polynésie française

Auteur(s) Maurizio Alì

Thèse de doctorat, Département des Lettres, langues et sciences humaines, Anthropologie de l'éducation, Université de la Polynésie Française (disponible sur Internet)

Sous la direction de Bruno Saura, Rodica Ailincai

2016
Quotidien et implication citoyenne : regard anthropologique sur la jeunesse kanak à Koné (Nouvelle-Calédonie)

Ce mémoire a pour but de décrire et d’analyser la diversité des expériences de jeunes Kanak et d’explorer comment ils font preuve d’agencéité en vue de prendre part au « vivre ensemble » en Nouvelle-Calédonie. Ne pouvant couvrir l’ensemble de la « jeunesse kanak », la recherche porte en particulier sur une « bande » de jeunes de Koné impliquée dans des associations régies par la loi du 1er juillet 1901 et dont les activités se déroulent autour d’une maisonnée du quartier des Cigales. L’analyse révèle qu'on ne peut réduire les expériences et pratiques des jeunes aux discours dominants qui les enferment dans une culture ancestrale immuable et qui mettent surtout l’accent sur leur inadéquation dans le monde contemporain et leurs problèmes. Les jeunes sont dotés de capacités créatives, désirent contribuer à la société, mais surtout, à y avoir un espace de parole. La recherche montre également que les expériences et initiatives des jeunes doivent être comprises en relation avec la « situation » contemporaine dans laquelle elles prennent place et qui est caractérisée par les transformations du contexte social, politique et économique de la Nouvelle-Calédonie depuis la signature de l’Accord de Nouméa (1998). Mots-clés : Kanak, Nouvelle-Calédonie, jeunes, destin commun, citoyenneté, vie quotidienne, milieu urbain, autochtone.

Mémoire de maîtrise, Département d'anthropologie, Université Laval (disponible sur Internet)

Sous la direction de Natacha Gagné

2016
Indigenous People and Economic Development: An International Perspective

Indigenous peoples are an intrinsic part of countries like Australia, New Zealand, Canada, Finland, USA, India, Russia and almost all parts of South America and Africa. A considerable amount of research has been done during the twentieth century mainly by anthropologists, sociologists and linguists in order to describe, and document their traditional life style for the protection and safeguarding of their established knowledge, skills, languages and beliefs. These communities are engaging and adapting rapidly to the changing circumstances partly caused by post modernisation and the process of globalization. These have led them to aspire to better living standards, as well as preserving their uniqueness, approaches to environment, close proximity to social structures and communities. For at least the last two decades, patterns of increased economic activity by indigenous peoples in many countries have been viewed to be significantly on the rise. Indigenous People and Economic Development reveals some of the characteristics of this economic activity, 'coloured' by the unique regard and philosophy of life that indigenous people around the world have. The successes, difficulties and obstacles to economic development, their solutions and innovative practices in business - all of these elements, based on research findings, are discussed in this book and offer an inside view of the dynamics of the indigenous societies which are evolving in a globalised and highly interconnected contemporary world.

Sous la direction de Katia Iankova, Azizul Hassan, Rachel L'Abbé

2016
Le pentecôtisme sous l’œil des femmes kaingang : adaptations et transformations suite à la conversion

Auteur(s) Marie-Charlotte Pelletier-De Koninck

Mémoire de maîtrise, Département d'anthropologie, Université de Montréal (disponible sur Internet)

Sous la direction de Robert Crépeau

2016
Étude des retombées économiques d’une mine : cas de Voisey’s Bay et du Nunatsiavut

Auteur(s) Deogratias Safali

L’étude porte sur les retombées économiques de la mine de Voisey’s Bay sur les conditions socioéconomiques des communautés de Rigolet, Makkovik, Hopedale, Nain et de Postville. Elle adopte une approche multidimensionnelle à la fois descriptive et comparative. Les données utilisées proviennent des recensements de la population de 1991, 1996, 2001 et de 2006 conduits par Statistique Canada. Elle utilise aussi les données de l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011. Les données internes à la mine proviennent des Rapports de responsabilités sociales de la firme VBNC qui se charge d’exploiter la mine. Nous avons également en recours aux données des rapports du Gouvernement du Nunatsiavut depuis sa mise en place en 2005. Cette étude s’inscrit dans un contexte d’exploitation des ressources naturelles. Elle montre que, contrairement à des considérations voulant que celles-ci constituent une source de richesses, leurs effets sur les conditions socioéconomiques des communautés locales restent mitigés. Les firmes minières s’acharnent à maximiser leurs profits et les conditions de vie des communautés locales n’en bénéficient que partiellement. Pour notre étude, nous faisons l’hypothèse que cette mine ait eu de nombreuses retombées directes ou indirectes (emplois, achats de biens et services, taxes minières, investissements et redevances) et que celles-ci ont modifié les conditions de vie des communautés concernées. Nous avons opté pour une méthodologie basée sur un modèle de retombées économiques de la mine de Voisey’s Bay; un outil conçu avec l’inspiration de la grille d’évaluation des projets miniers, gaziers et pétroliers sur les conditions socioéconomiques de Paul Kishchuk. Ce modèle nous a permis d’analyser les effets de Voisey’s Bay sur la démographie, le marché du travail, la scolarité, le revenu et le logement. Les dimensions identifiées font état d’une légère amélioration sur les conditions de vie des communautés, bien que l’effet ne puisse pas être totalement attribué à la mine, étant donné le rôle important joué par le Gouvernement du Nunatsiavut depuis sa création.

Mémoire de maîtrise, Affaires publiques, Université Laval (disponible sur Internet).

Sous la direction de Thierry Rodon et Charles Fleury.

Pages

logo contenu