Formulaire de recherche

Activité du Pôle Québec

Conférence Les rendez-vous anthropologiques

Khondae’ etiohchiennontiehtih
Archives et ethnolinguistique pour fins de revitalisation d’une langue endormie

avec Megan Lukaniec, huronne-wendat, doctorante à l’Université de Californie

Date : mercredi 28 février 2018, 12h30
Local : 5325 du pavillon de Koninck, Université Laval

En collaboration avec d’autres membres de la communauté de Wendake, Megan Lukaniec travaille depuis une dizaine d’années à faire revivre sa langue ancestrale, le wendat. Bien que les derniers locuteurs du wendat soient décédés durant la deuxième moitié du 19e siècle, il existe quantité de documents sous forme de dictionnaires, de grammaires et de textes qui datent des 17e et 18e siècles. Grâce à une subvention ARUC du CRSH obtenue en 2007 pour un projet collaboratif entre la Nation huronne-wendat et l’Université Laval, la langue wendat s’est retrouvée au coeur de son peuple. Au cours de ces années, Megan Lukaniec a détaillé une méthodologie préliminaire pour retravailler des documents d’archives pour fins de revitalisation. En appliquant des méthodes d’analyse linguistique à cette documentation historique, elle présentera les façons dont ses recherches ont mené et continuent de mener au développement d’outils concrets pour soutenir le processus de revitalisation. En particulier, elle discutera la création d’une description grammaticale de la langue ainsi que l’élaboration d’un dictionnaire wendat en ligne (languewendat.com), réalisé à travers le Centre de développement, de la formation et de la main-d’oeuvre (CDFM) huron-wendat. En conclusion, elle abordera l’influence que les langues autochtones et leur étude peut et devrait exercer sur la linguistique, et ce, dans le contexte d’un projet collaboratif subventionné par la Fondation nationale pour la science.

Megan Lukaniec est membre de la Nation huronne-wendat. Diplômée de l’Université Laval en anthropologie, elle a complété un mémoire de maîtrise en 2010 sur l’expression de la réflexion en cours (la voix moyenne) en wendat. Elle est présentement doctorante à l’Université de Californie, Santa Barbara.

En partenariat avec le Département d'anthropologie de l'Université Laval. Vous trouverez l'affiche ici.

MIDI DU CIÉRA

***Midi du CIÉRA en collaboration avec  la revue Anthropologie et Sociétés***

Mercredi le 14 février 2018 à midi au local 5325 du pavillon de Koninck de l’Université Laval

La belle et la bête, traitement comparé de l'animalité et de la végétalité en Amérique et en Europe

présenté par Emmanuel Désveaux, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales et spécialiste des autochtones d'Amérique du Nord

 

Le propos sera divisé en deux parties, l'une consacrée à l'Amérique du Nord, l'autre à l'Europe. Dans la première, on exposera la polarité transformationnelle qui, des Ojibwa aux Indiens de la Californie septentrionale, va d'un pur totémisme, où seuls les animaux font référence, à un végétalisme résolu qui affirme l'adéquation profonde des humains et des chênes. Dans la seconde, on soulignera l'opposition qui prévaut entre le carnaval et le "joli mois de mai", entre une masculinité placée sous le signe de la bestialité et une féminité sous celui de la beauté florale. Ces deux modèles ont des implications radicalement différentes au regard de la différenciation spatiale des faits culturels, des mécanismes sociologiques et, finalement, des déterminations ontologiques. 

 

La conférence est prononcée à l'occasion de la parution de La parole et la substance. Anthropologie comparée de l'Amérique et de l'Europe, Paris, Les Indes Savantes, 2017. 

Présentation des Midis du CIÉRA

À chaque session, principalement à l'automne et à l'hiver, le CIÉRA U. Laval organise une série de rencontres hebdomadaires appelées « Les midis du CIÉRA ». Ces midis sont une occasion unique pour les étudiant-e-s/chercheur-e-s de présenter leurs travaux et d’acquérir de l’expérience en matière de communication. Il s’agit d’une formule relativement flexible, ouverte à tous et à toutes, peu importe le champ d’études, du moment qu'il s'agisse de recherches en lien avec les problématiques autochtones. 

Les conférences se déroulent dans l’enceinte du CIÉRA à l'Université Laval, soit au pavillon Charles-De Koninck, au local DKN-0450, les mercredis à midi, sauf exception. Bien que le format de la communication soit relativement libre, les « Midis du CIÉRA » fonctionnent avec le format 40/40, c’est-à-dire quarante minutes de présentation et quarante minutes de discussion.

Avant chaque début de session, un appel à communications est envoyé aux membres du CIÉRA pour connaître leur intérêt à faire une présentation. Par la suite, un calendrier est préparé et affiché au début de chaque session, calendrier auquel peuvent parfois s'ajouter des présentations ad hoc par des chercheur-e-s de passage au CIÉRA. 

Si vous êtes intéressé-e-s à participer à ces "Midis du CIÉRA", nous vous invitons à remplir le formulaire  et à le retourner à l’adresse courriel suivante : midisduciera@ciera.ulaval.ca.

Pour toute autre information, veuillez écrire à l’adresse courriel précédente, ou contacter Lise Fortin, adjointe administrative du CIÉRA, au (418) 656-7596.

logo contenu